Agence QMI

Faire de la plongée en étant nu n'est pas sans risque

Faire de la plongée en étant nu n'est pas sans risque

Photo Fotolia

EDMONTON - On ne pense pas d'emblée à l'Alberta pour une activité de baignade libre ou une journée à la plage en tenue d'Adam. Et pourtant, John Martins, administrateur de CottonTail Corner, a fait partie ce week-end d'un cours de plongée nudiste à la piscine Scona d'Edmonton.

CottonTail Corner est une organisation naturiste qui organise divers rendez-vous pour les adeptes du genre. L'été, ils ont accès à une section réservée du comté de Parkland, sur le bord de la rivière North Saskatchewan, à environ 25 minutes de la ville d'Edmonton.

Sur place, la plage bordée de galets fait face à une longue falaise, qui borde tout un flan de la rivière North Saskatchewan. L'eau, claire et peu profonde, permet aux baigneurs de s'y aventurer.

Naturiste lui-même, John Martins, est administrateur de CottonTail Corner. L'hiver, les sorties à la plage troquent leur place pour des événements intérieurs, des soirées cinéma ou, comme le week-end dernier, à une leçon de plongée naturiste où 12 personnes ont répondu à l'invitation.

«L'eau est un élément naturel pour nous», a confié M. Martins en entrevue avec l'Agence QMI.
Outre les rudiments de la plongée, les participants ont été avisés des risques inhérents, mais aussi plus particuliers, de s'aventurer nus dans un environnement sauvage.

Avec une pointe d'humour, l'instructeur a notamment souligné que chez les hommes, certaines parties du corps peuvent constituer une proie, du moins en apparence, pour certains animaux aquatiques. Récit à l'appui. L'équipement, avec les courroies pour les bombonnes d'oxygène, peut aussi causer des inconforts lorsque les sangles touchent les mamelons.

«Mais au-delà de ces avertissements présentés avec un certain humour, il a surtout été question des risques associés à certains coraux et du contact des méduses qui peuvent causer des brûlures ou des irritations», a expliqué John Martins.

Devant le succès de cette édition, la leçon de plongée reviendra sans doute l'an prochain, et ce, même s'il n'est pas véritablement possible de pratiquer la plongée dans la rivière North Saskatchewan. Le groupe n'écarte pas l'a possibilité d'organiser un jour un voyage dans une destination tropicale.

Déjà l'été en tête

CottonTail Corner terminera l'hiver avec d'autres événements et planifie déjà l'été. Les membres seront bientôt conviés à nettoyer les berges et rendre propre leur lieu d'évasion estival.

«Comme naturistes, nous nous définissons en harmonie avec la nature, le respect de soi, des autres et de l'environnement. Ceux qui viennent à CottonTail sont invités à ne laisser derrière eux que l'empreinte de leurs pieds, tout le reste doit être ramassé», a dit M. Martins.

Précisons que le groupe insiste sur le caractère libre de ses activités, sans en faire une invitation à la démesure. Le leitmotiv de CottonTail Corner est d'ailleurs «nu, mais pas lubrique», et une affiche répète cet avertissement avant d'accéder à la section réservée de la plage North Saskatchewan.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos